Chas Bailey

Dix clefs pour comprendre la Tour de Londres

Remarque: Cet article de blog redigé par Chas Bailey a été traduit de l’anglais en français par Kirsty Malcolm.

***

La Tour de Londres se trouve sur la rive nord de la Tamise au centre de Londres et c’est un des 10 sites touristiques le plus visités à Londres. Les touristes sont surtout attirés par l’exposition spectaculaire des Joyaux de la Couronne, qui font partie de la collection royale et sont toujours régulièrement utilisés par Sa Majesté La Reine. C’est aussi pour eux l’occasion de découvrir un site classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO qui a été à la fois une forteresse, un palais et une prison. Vous trouverez ci-dessous dix faits impressionnants sur la Tour de Londres près de Tower Bridge, un autre site touristique qui peut également être exploré avec un guide Blue Badge.

1. La Tour de Londres, Palais Royal et Forteresse de sa Majesté – c’est son nom complet – est un château fort qui a presque 1000 ans. La tour elle-même est le grand donjon central fortifié connu sous le nom de la Tour Blanche. Mesurant 27 mètres de haut, c’était au 11ème siècle l’équivalent de nos gratte-ciels. Les Londoniens étaient impressionnés par cette tour oppressante qui s’élevait au-dessus d’eux – et c’est exactement ce que souhaitait Guillaume le Conquérant quand il la fit bâtir.

Aerial shot of Tower bridge and Tower of London. Photo Credit: ©London & Partners. Vue aérienne du Tower Bridge et de la Tour de Londres. Crédit photo: © London & Partners.

2.  Large de 50 mètres, les douves étaient destinées à empêcher les intrus d’entrer, mais cet énorme fossé est devenu si stagnant et porteur de maladies que les soldats à l’intérieur de la tour risquaient plus de mourir d’infections que d’une attaque ennemie. C’est pour cela que le Duc de Wellington les fit drainer au 19ème siècle, et elles sont désormais un large fossé engazonné.

3.  Parce que la Tour de Londres est aussi un Palais Royal des salves de canon sont tirées depuis son quai à des occasions importantes. Lorsque une fois l’anniversaire officiel de la Reine a coïncidé avec le véritable anniversaire du Prince Philip, son époux, un record de 124 coups ont été tirés à blanc.

4.  La Tour de Londres abrite une vaste exposition d’armures royales, y compris plusieurs ensembles portés par Henry VIII. Certaines armures sont joliment décorées de feuilles d’or, ce qui en fait un merveilleux mélange d’ingénierie et d’art. Une armure pouvait couter l’équivalent d’un jet privé en monnaie d’aujourd’hui, et pèse à peu près aussi lourd que l’équipement complet d’un soldat de combat d’aujourd’hui.

Tower of London: Royal Amour. Photo Credit: ©London & Partners. Tour de Londres: Armure royale. Crédit photo: © London & Partners.

5.  À partir de l’époque du roi Hakon de Norvège au 13ème siècle, il devint coutumier pour les dignitaires en visite officielle d’offrir au monarque des animaux exotiques. L’ours polaire offert par le roi Hakon fut le premier pensionnaire de ce qui devint la ménagerie royale, jusqu’à ce que les animaux commencent à attaquer les visiteurs. Ils furent alors déplacés dans des enclos appropriés qui par la suite devinrent le Zoo de Londres à Regent’s Park.

6.  Une visite à la Tour de Londres ne se conçoit pas sans voir les somptueux Joyaux de la Couronne. L’objet le plus ancien est une cuillère qui date du 12ème siècle. Elle est utilisée lors du couronnement au moment de la cérémonie de l’onction. À ce moment très spirituel, le monarque devient membre du clergé et chef de l’Église Anglicane.

Tower of London - Entrance to the Jewel House and signage. Tour de Londres: entrée de la salle des Joyaux et signalisation. Crédit photo: © Historic Royal Palaces.

7.  À partir du 13ème siècle, la Tour de Londres a été utilisée comme prison pour enfermer des prisonniers importants. Ne sachant pas combien de temps ils allaient devoir y rester, certains d’entre eux passèrent leur temps en sculptant des armoiries complexes sur les murs de leurs cellules – des exemples particulièrement émouvants se trouvent dans la tour Beauchamp.

8.  La présence des fameux « Yeoman Warders », les gardes royaux communément appelés «Beefeaters», remonte au 15ème siècle, quand Henry VII, qui avait peur d’être assassiné, institua ces gardes du corps personnels. Leur nom viendrait de leur rôle de goûteurs de mets auprès du roi car ils goûtaient son bœuf pour s’assurer qu’il n’était pas empoisonné. Ils jouent toujours un rôle important dans la sécurisation de la Tour tous les soirs à 21 h 53 précises lors de la Cérémonie des Clés – une cérémonie à laquelle vous pouvez assister en postulant par écrit à la Tour de Londres.

Tower of London - White Tower and Yeoman Warder Shedden. The White Tower was the original Tower of London. Begun by William the Conqueror around 1080, it would have made a safe and impressive home for the newly crowned Norman invader. During its long life - it is almost as old as the Millennium - it has served many purposes including Royal residence, Royal Observatory, Public Records Office, State Prison, gunpowder store and is still home to the Royal Armouries.
Tour de Londres: La Tour Blanche et le Yeoman Warder «Beefeater» Shedden. Crédit photo: © Historic Royal Palaces.

9. La Tour de Londres fut construite selon les méthodes les plus en pointe employées dans les forteresses les plus sécurisées du monde. L’une des tours appelée La Tour du Clocher fusionne deux modèles différents – une tour octogonale à la base qui devient circulaire en s’élevant. On l’appelle Le Clocher à cause de la cloche de couvre-feu qu’elle abrite. En se promenant sur les remparts de la Tour de Londres il est aisé de comprendre comment était conçue la défense d’une forteresse aussi impressionnante.

10. Il y a une légende qui dit si les corbeaux quittent la Tour de Londres, la monarchie et la Tour elle-même s’effondreront. Le Ravenmaster – le Maître des Corbeaux, qui est un Beefeater – prend soin des corbeaux de la Tour de Londres. On peut identifier le Ravenmaster grâce à l’emblème qui représente un corbeau sur la manche de son merveilleux uniforme rouge et bleu. Les corbeaux sont libres de se promener autour de la Tour de Londres et les visiteurs peuvent souvent les voir de très près, ce qui en fait une excellente occasion de prendre des photos (faites attention car ils sont connus pour leurs coups de bec).

Tower of London - Raven Master Chris Skaife with Rocky the raven. It is not known when the ravens first came to the Tower of London but their presence is protected by legend. Tour de Londres: Le Raven Master Chris Skaife avec Rocky le corbeau. Crédit photo: © Historic Royal Palaces.

***

Remarque: Cet article de blog redigé par Chas Bailey a été traduit de l’anglais en français par Kirsty Malcolm.

Chas Bailey

Chas aims to provide tours that are not only informative and engaging but also entertaining for you. ˙His company Really Interesting Tours provides a range of high quality tours of London and the English Countryside.

Before becoming a professional Blue Badge Tourist Guide Chas served as a London police officer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

L'abbaye de Westminster en 11 points

L’Abbaye de Westminster est un des monuments les plus visités de Londres. Chaque année, plus d’un million de visiteurs explorent cette magnifique église au patrimoine riche de plus de 1000 ans et découvrent son histoire unique, soit par eux-mêmes, soit en la compagnie d’un Blue Badge Tourist Guide homologué. Voici 11 points essentiels sur l’Abbaye de Westminster:

Read more