Sue Hadley

Sortez des sentiers battus et partez à la découverte de 10 lieux incontournables dans l’East End londonien

Remarque: Cet article de blog redigé par Sue Hadley a été traduit de l’anglais en français par Alan Drake.

***

Vous pensez avoir tout vu de Londres? Détrompez-vous! A deux pas du quartier d’affaires de la City, en vous dirigeant vers l’est, vous découvrirez un monde cosmopolite façonné au fil des siècles par les différentes vagues de travailleurs immigrés venus s’installer ici. Ma liste des 10 lieux incontournables de l’East End londonien vous fera découvrir les rues géorgiennes et victoriennes pleines de charme, les marchés animés et une vie nocturne trépidante. Je vous emmenerai aussi sur les pas de criminels notoires. De quoi en prendre plein les yeux!

Le quartier de Shoreditch

1. Street Art : Shoreditch est l’un des repères privilégiés des hipsters à Londres mais aussi l’une des plus grandes galeries d’art à ciel ouvert au monde. Des grandes fresques murales aux petits autocollants ici et là, vous trouverez de tout en regardant à chaque coin de rue. Découvrez des originaux de Banksy (il n’en reste que quelques uns), et initiez-vous aux œuvres d’artistes de rue en herbe qui cherchent à se faire un nom. Nombre d’entre eux ont acquis une renommée internationale et sont arrivés jusqu’aux coulisses de la Maison Blanche.

London Street Art in Shoreditch - I love you more than cheese mural. Photo Credit: ©Ursula Petula Barzey. London Street Art à Shoreditch – Je t’aime plus que la peinture murale au fromage. Crédit photo: © Ursula Petula Barzey.

2. Shoreditch Church: L’ église officiellement appelée St Léonard était autrefois l’église des acteurs londoniens puisque le premier théâtre, dénommé, tenez-vous bien ‘The Theatre’, était érigé à proximité. Il s’agit, en outre, du lieu de sépulture des premiers pionniers du théâtre, les Burbage. Chose étonnante, le seul homme à avoir pu contenir les colères de Henry VIII et à avoir échappé à ses foudres, Will Somers, bouffon du roi, est aussi enterré ici. Profitez de cette ocsasion pour aller voir des pièces avant-gardistes et indépendantes déstinées à récolter des fonds pour la restauration de ce site majeur.

Quartier de Hoxton (les locaux, comme moi ne prononcent pas le “h”)

3. Hoxton Square: avoisinant Shoreditch se trouve le quartier de Hoxton tout aussi branché. On fait parfois référence à ces deux quartiers sous le nom de Hoxditch! Si vous souhaitez vous éloigner du tumulte de la ville le temps d’une soirée, rendez-vous dans les bars et restaurants qui jalonnent ce parc où les noctambules se retrouvent l’été: de quoi vous occuper le temps d’un week-end.

4. Remontez Hoxton Street, au nord de Hoxton Square pour dénicher l’un des derniers restaurants de «pie and mash» tenu par la famille Cook depuis sa création. Plongez-vous dans l’ambiance du vieux East End, échangez quelques plaisanteries avec Joe Cook et mêlez-vous aux locaux profitant d’un repas réconfortant, sur le pouce et bon marché. Préparée autrefois avec des anguilles, la spécialité du restaurant se compose désormais de viande maigre cuisinée dans une sauce au persil qu’on appelle «liquor». Ne partez pas sans avoir gouté le ragoût d’anguille («stewed eels») ou la gelée d’anguille («jellied eels»): un vrai régal.

Le quartier de Spitalfields

5. Spitalfields Market: toujours hors des sentiers touristiques habituels, ce marché, dans lequel on trouve de nombreuses boutiques indépendantes, attire un public jeune en quête d’articles qui sortent de l’ordinaire. Les jours de marché, on y retrouve de tout: disques vinyles, vêtements de créateurs, antiquités, etc. Consultez la page Web du marché de Spitalfields pour vous renseignez sur les horaires, jours de marchés et évènements. Si vous souhaitez vous plonger au coeur de l’époque géorgienne, réservez ensuite une visite à la Maison Dennis Severs sur Folgate Street. Vous pouvez vous immerger complètement dans l’ambiance du quartier qui régnait au temps des tisserands de soie huguenots. Cette maison a été inaugurée au XXe siècle par un californien qui y vivait, éclairé à la lampe à gaz!

London - Brick Lane food stall. Photo Credit: ©Ursula Petula Barzey.  Stand de restauration, Brick Lane, Londres. Crédit photo: © Ursula Petula Barzey.

Quartier de Bethnal Green

6. Brick Lane: Nommé ainsi en référence aux briqueteries approvisionnant Londres en briques suite au Grand Incendie de 1666, le quartier de Brick Lane accueille aujourd’hui un public venu observer les passants, déguster des produits frais ou plus généralement se plonger dans cette ambiance effervescente. Le dimanche est le jour le plus animé. Un petit détour par Spitalfields vous mènera à un vieux marché de l’East End qui s’étale sur de nombreuses rues et offre une grande sélection de mode vintage.

7. Jack the Ripper: Réservez une visite dispensée par un guide touristique agréé Blue Badge pour découvrir les lieux où Jack the Ripper a assassiné ses malheureuses victimes en 1888. On pense que le pub Ten Bells, qui se trouve face à l’église Christ Church à Spitalfields, est le lieu où Jack l’éventreur venait choisir ses victimes en 1888. Admirez les carreaux sur les murs, les mêmes que ceux obervés par les jeunes femmes assassinées alors qu’elles sirotaient leur dernier gin. Par ailleurs, c’est à Brick Lane qu’on trouve aussi l’une des plus grandes concentrations de Curry Houses en Europe grâce à la communauté bangladaise, arrivée il y a peu.

8. Columbia Road: lieu incontournable pour les férus de jardinage, cette ruelle où passaient autrefois les troupeaux de moutons à l’époque saxonne, accueille le dimanche après-midi une foule en quête de plantes et de fleurs rares. On pense que les tisserands de soie huguenots qui se sont installés ici au XVIIe siècle ont introduit la mode des plantes d’intérieur. Vous pourrez ainsi perpétuer cette longue tradition. De jolies petites boutiques jalonnent cette rue. Vous pourrez y trouver de nombreux articles dont des objets d’art et d’artisanat. Les rues pavées avoisinantes s’ajoutent à l’ambiance du lieu et il n’est pas rare d’y croiser des équipes de film en plein tournage.

London - Flowers for sale in Columbia Road Flower Market. Photo Credit: Visit London Images. Etal de fleurs sur le marché de Columbia Road, Londres. Crédit photo: @Visit London Images.

Le quartier de Hackney

9. Broadway Market: il faut marcher un peu plus longtemps pour vous y rendre, mais cela vaut vraiment la peine si vous êtes à la recherche d’un marché authentique. De plus, on y retrouve quelques vieux vendeurs de l’East End. Créativité et gastronomie y sont au rendez-vous. Ce marché se trouve non loin de Regent’s Canal. N’hésitez pas à vous y rendre si vous souhaitez flâner le long des berges ou encore piquer une tête dans la piscine en plein air du Lido à London Fields!

Docks de Londres

10. A quelques pas de la Tour de Londres, en vous dirigeant vers l’est, vous délaissez à nouveau les sentiers touristiques pour découvrir un tout nouvel univers au bord de l’eau composé des docks reconvertis, d’entrepôts et de pubs avec terrasses sur les berges. Eloignez-vous plus encore (en faisant quelques haltes dans des pubs historiques sur votre chemin) et rendez-vous à Canary Wharf, le tout nouveau quartier d’affaires de Londres. S’il pleut, vous serez bien abrités dans ce complexe disposant de jardins d’hiver, d’un grand centre commercial et d’un musée, le Museum of London Docklands, où vous pourrez découvrir l’histoire du quartier en arpentant les rues reconstituées. Si la fatigue vous gagne, prenez ensuite le Docklands Light Railway ou embarquez à bord d’une péniche pour retourner au centre-ville.

En conclusion, si vous êtes à la recherche de nouvelles expériences londoniennes, explorez l’est de la ville et partez à la découverte de ces trésors cachés à la vue de tous! Et ce n’est pas tout: music halls d’autrefois, théâtres indépendants, festivals (je sens venir un autre top 10 …), il y a de quoi vous occuper pendant des mois. N’hésitez pas à approfondir vos connaissances lors d’une visite dispensée par un guide touristique agréé Blue Badge. C’est l’occasion d’en savoir plus sur la vie de ceux qui ont arpenté ces rues, ont laissé leur marque et ont ainsi façonné ce monde cosmopolite, caractéristique de l’East End londonien.

***

Remarque: Cet article de blog redigé par Sue Hadley a été traduit de l’anglais en français par Alan Drake.

 

Sue Hadley

Born just to the east of where the old Roman City walls used to stand (and still do in some places), London has been the backdrop to my education, working and social life. With silk-weaving Huguenot ancestry my heart is in the East End of London which still keeps some of the…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Le Rock’n Roll à Londres en 10 points

Londres est une des villes les plus importantes au monde pour plusieurs raisons ; l’une d’entre elles serait la très grande variété de musiciens ayant vécu, composé et joué dans cette ville. Notre visite guidée du Londres Rock’n Roll vous fera découvrir les endroits principaux et votre guide Blue Badge vous racontera les mille et une histoires qui ont marqué la vie musicale de notre capitale. Vous trouverez ci-dessous en 10 points les temps forts de cette visite thématique:

Read more

Le romancier français Émile Zola exilé à Londres

Londres a toujours eu la réputation d’accueillir les exilés internationaux gênants. Un de ces exilés était l'écrivain français Émile Zola, arrivé à la gare Victoria le 19 juillet 1898 sans aucun bagage ni connaissance de la langue anglaise. Il passa sa première nuit à l'hôtel Grosvenor et déménagea plus tard dans le plus modeste Queen's Hotel de Norwood.

Read more